CHU Henri MONDOR
Service UROLOGIE
Tel: 01 01 01 01 01
Prendre rendez-vous
Notre chaine Youtube
Facebook du service
Intranet
Voir le profil d'Urologie Mondor sur LinkedIn

rendez vous en ligne
 
Modifié le : 12 Février, 2016
Par: Webmaster


Cystectomie radicale laparoscopique avec néo-vessie iléale

Cliquez sur l'image: la vidéo se lance au bout de 5 secondes
 

Introduction : La cystoprostatectomie avec enterocystoplastie est l’une des interventions les plus lourdes de l’urologie. Cette technique voit maintenant un nouveau développement grâce à la laparoscopie.

Matériel et méthode : L’intervention est réalisée par voie trans-péritonéale. Elle débute par un curage ganglionnaire extensive ; ilio-obturateur et iliaque externe. Après la cystoprostatectomie, l’uretère gauche est passé en dessous de la racine du sigmoïde. Une anse grêle de 60cm est isolée, la continuité du tube digestif est rétablie par une anastomose latéro-latérale à l’aide d’un endo-GIA. L’implantation des uretères dans le segment de grêle isolé se fait selon Wallace. La pièce opératoire est retirée par une petite incision sous-obmilicale. Une néo-vessie type Studer est con-fectionnée par technique extracorporelle. Après fermeture pariétale, l’anastomose iléo-uréthrale est réalisée par voie laparoscopique, selon le technique de Van Velthoven.

Résultats : Cette technique est faisable et reproductible. Le temps opératoire pour notre série initiale est de 6 heures en moyenne.

Conclusions : Une bonne expérience de la prostatectomie radicale est un pré-requis pour la cystectomie radicale. Les douleurs postopératoires sont diminuées et la convalescence est plus courte. Les résultats à long terme nécessitent encore une évaluation.

Service d'urologie
Chef de service : Alexandre de la Taille
51 Av. du Ml. de Lattre de Tassigny 94010 Créteil France
Tél. : +33(0)1 49 81 25 51